Le Collectif Solidarité Charcot ou l’Entraide en Action

« Nous sommes les liens que nous tissons »

La devise du Collectif Solidarité Charcot que l’on peut lire sur sa bannière n’est pas une belle idée sans fondement, mais bien une réalité de terrain.

access-933130_640

Peu à peu, un réseau d’échanges se crée par des questions-réponses via les réseaux sociaux, le site Espoir Charcot, les mails et téléphones privés, etc.

Mais tout ce qui prend forme sur le terrain nous prouve que la direction que nous souhaitions donner à ce collectif est la bonne.

Voici en direct du terrain, quelques exemples de cette chaîne de solidarité   :

 

 

puzzle-774055_640

  • Annie a besoin d’un lit médicalisé pour accueillir son compagnon malade pendant les fêtes de fin d’année. Annie contacteEspoir Charcot qui contacte Nathalie Maka, Présidente de l’association, Les enfants de la SLAF, qui contacte Annie et lui prête un lit.
  • Jacques, qui habite Toulouse, suite au décès de son épouse fait don de matériels. Jacques contacte Espoir Charcot. Espoir Charcot, qui n’a pas de solution proche du domicile de Jacques, contacte Laurent Rodriguez Président à Soler de, Les foulards verts, qui accepte le don et la gestion de ce matériel, mais ne peut s’occuper du déménagement. Espoir Charcot contacte Sophia Pinto Présidente de l’association Franco et Maria qui propose son aide pour assurer le déménagement entre Toulouse et Soler.
  • Patricia fait don de matériel, sur la région parisienne, elle contacte Espoir Charcot qui contacte Pascal Fresne, Président d’une toute nouvelle association Horizon Charcot qui se mettra en relation avec Patricia et récupèrera ce matériel et en assurera la gestion.
  • Un malade monégasque qui a besoin d’information sur le matériel de communication contacte Handi Solidarité 06 qui contacte Espoir Charcot pour s’informer et pouvoir par la suite en informer ce malade.
  • Carmen qui a besoin d’un matériel de communication contacte Sandrine Utiel Présidente de Josespoir qui contacte SLA Aide et Soutien association de Christan Coudre qui fournit le matériel.

background-20136_640

Tous ces liens qui se tissent font reculer l’isolement, aident à trouver des solutions rapides, crée une communauté dynamique de malades, d’aidants et de proches.

Il ne suffit pas d’avoir des grandes idées, il faut agir.

Le Collectif est sur le terrain, là où est la réalité de cette pathologie qui n’a pas le temps d’attendre le bon vouloir des institutions et de se battre contre la lenteur administrative.

Les associations qui se rapprochent du Collectif nous prouvent que nous sommes sur la bonne voie, celle de l’humain, celle du lien.

Rédigé par Brigitte Mayor
Posted in Les associations d'aide et soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.