Appel de Damien Perrier

humidificationBonjour à tous,
en Juillet 2015, une petite équipe d’amis s’est formée autour de moi pour réaliser un projet un peu fou, faire parler un malade sla uniquement par la pensée. Dans leurs labos, les chercheurs munis de casques électroencéphalographes (eeg) parviennent déjà à épeler des mots par la pensée.
Notre défi est d’utiliser un casque eeg du commerce et bon marché, de le mettre sur la tête d’un malade sla alité et de lui faire épeler des mots en dehors d’un laboratoire.
Nous nous sommes rapprochés des chercheurs de l’Inria qui ont conçu un logiciel capable d’analyser les ondes cérébrales et de les associer à des lettres. Ils nous ont fait confiance en nous donnant leur logiciel. C’était la première fois que des personnes étrangères à l’Inria compilaient et configuraient leur logiciel. Les premiers résultats furent très encourageants. Puis ils devinrent décevants, les premiers essais réalisés sans précaution de notre part ont entraîné des ruptures de connexion des électrodes à l’intérieur du casque.
Patrick Halet est venu voir une démonstration du casque défaillant dans ma « chambre laboratoire ». Il a ensuite publié un article résumant nos expériences sur le site de l’association Espoir Charcot. A la suite de cet article, nous avons reçu de nombreux messages de soutien, quelques uns évoquant l’idée d’une cagnotte participative pour poursuivre notre aventure. L’argent récolté permettrait de commander 2 nouveaux casques, dont un plus performant et donc plus cher.
Si vous voulez nous aider à poursuivre notre beau projet, voici  le lien vers notre plateforme participative.
Bien amicalement,
Damien Perrier

 

 

Posted in Nous avons besoin de vous !.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.